Carte du XVIIIème Siècle

Fondée sur les connaissances géographiques du période compris entre XVIIème et XVIIIème siècle, cette carte reproduit l’œuvre des cartographes hollandais de l’époque; pour définir routes maritimes, océans et continents, ils faisaient appel aux notes de voyage des grands navigateurs transocéaniques, comme Barents, Le Maire, Tasman et Roggeveen. Autres apportes cartographiques datant à la même époque, mais d’origine différente, ont permis d’ajouter au dessin endroits isolés et cartographiquement vagues comme la plupart de Tartarie, la partie subpolaire d’Amérique du Nord et les côtes orientales australiennes, en laissant toutefois une voile nuancées en correspondance de la « terra incognita » arctique et antarctique. La prévalence de la toponymie latine a été maintenue, qui corresponde avec le langage universel utilisé en cartographie. Les dessins reproduisent les motifs décoratifs et mythologiques de l’époque. Les voiliers sont la copie de ceux qui, depuis mil ans de refus scientifique, ont montré en pratique la rondeur du monde, en apportant à la récupération de la tridimensionnalité géographique que seulement le globe terrestre peut offrir aux yeux de l’homme.

Voici les 4 résultats